Quels sont les avantages et les inconvénients d’un prêt étudiant ?

Le prêt étudiant est un crédit contracté qui rentre dans le cadre du financement de vos études supérieures. Cependant, cela ne se limite pas qu’aux frais de scolarité vu qu’aucune justification n’est demandée.

Alors, ce prêt peut servir pour payer le loyer, l’alimentation et faire des voyages. Comme tout emprunt, le prêt étudiant présent des avantages et des inconvénients. Quels sont-ils ? Pour le savoir, lisez ce qui suit.

A lire également : Quelles stratégies de marketing utiliser pour sa campagne commerciale ?

Les avantages de prêt étudiant

Les avantages du prêt étudiant sont très nombreux et très incitatifs. Voici quelques avantages qui sont souvent cités.

Le taux d’emprunt

L’un des avantages de l’emprunt étudiant est le taux d’emprunt qui est relativement très faible par rapport aux autres prêts. Selon la banque auprès de laquelle le prêt est contracté, vous avez le taux qui s’élève en moyenne entre 2 % et 4 %.

Lire également : Les bénéfices de la formation continue pour les entreprises

Il est aussi possible que vous soyez exonéré des frais de dossier et cela vous fait économiser environ 30 à 35 euros. Le montant du prêt est très flexible et vous pouvez prêter autant que possible.

Facilité d’emprunt

Le prêt étudiant est très facile à avoir et il est possible de l’obtenir de différentes manières lorsque vous remplissez les conditions qu’il faut pour cela. Comme exemple, vous pouvez contracter un crédit à la consommation pour financer vos études.

Quel que soit le type de crédit à la consommation, il vous permet de faire face à vos dépenses quotidiennes. Alors, il peut servir pour le paiement de vos charges scolaires.

Le déblocage progressif du capital emprunté

Comme expliqué précédemment, un prêt étudiant peut faire office de prêt personnel. À cet effet, aucune justification ne vous sera demandée concernant l’usage du montant qui vous sera octroyé.

Si vous changez d’avis à un moment, il y a des banques qui procèdent au déblocage progressif du capital que vous avez emprunté. Cela vous rend plus facile la gestion du budget et cette solution est plus avantageuse, car elle permet de payer moins d’intérêts.

Avantages annexes

L’emprunt étudiant vous permet en tant qu’étudiant, de vous concentrer sur vos études. Vous n’aurez pas besoin de faire un job étudiant.

Alors, vous êtes épargné des fatigues morales et physiques qui sont la résultante des importantes charges de travail.

Les inconvénients de l’emprunt étudiant

Bien que le prêt étudiant comporte assez d’avantages, il y a des inconvénients qui résultent d’un tel prêt.

Le risque d’endettement

Le premier et principal inconvénient lorsque vous contractez un prêt étudiant est le risque d’endettement. En effet, vous devez commencer le remboursement de l’emprunt dès que vous rentrez dans la vie active.

Généralement, il vous faut six mois avant de trouver un emploi. Ce moment est peu propice pour faire face à de telles dépenses compte tenu du chômage des jeunes diplômés qui ne cesse d’accroître considérablement.

Alors, la garantie de caution devient une obligation. Comme votre statut d’étudiant ne permet pas de justifier vos revenus, vous devez trouver un parent ou un proche pour assurer la caution.

Cependant, vous pouvez aussi demander à votre banque si des partenariats avec des organismes ne sont pas disponibles. Certains organismes garantissent la caution de l’emprunt étudiant.

Vivre avec des dettes

Le prêt étudiant est bien, mais en fonction de votre dette, vous allez peut-être avoir du mal à trouver un emploi qui sera suffisamment rémunéré.

De ce fait, il devient difficile pour vous d’avoir une vie décente lorsque vous serez en train de rembourser votre emprunt. C’est le cas lorsque vous prenez le financement de vos études comme argument pour contracter des crédits à la consommation.

Cela devient un fardeau très lourd à porter pour vous lorsque vous êtes dans l’incapacité de faire face aux échéances de votre emprunt étudiant. Encore que vous ne pouvez pas déclarer faillite pour vous en débarrasser. Alors, qu’une mauvaise cote de crédit peut vous suivre partout tout au long de votre vie.

Pour vous lancer dans une opération de prêt étudiant, il est important et nécessaire de comparer toutes les offres que vous proposent les différentes banques. Ne regardez pas seulement le taux d’octroi ou la facilité d’accès à ce crédit. Vous devez prendre en compte tous les contours qui sont liés à un tel emprunt. N’ayez pas peur ni honte de prendre plusieurs rendez-vous avant de vous décider à aller vers une banque.

Taux d’endettement : pourquoi doit-on le calculer ?

Que vous soyez étudiant, particulier ou professionnel, il est important de connaître son taux d’endettement avant de souscrire à un crédit. Ainsi, cet indicateur vous est d’une grande aide pour déterminer si une offre de prêt convient à votre profil emprunteur. Vous pouvez d’ailleurs connaître en détail les avantages de connaître son taux d’endettement via ces informations complémentaires. Sachez par ailleurs que des outils sont proposés gratuitement par les entités financières en ligne pour déterminer votre solvabilité. Pour y avoir accès et pour l’utiliser de manière judicieuse, soyez attentifs à ce qui suit :

Le calcul du taux d’endettement 

Le procédé demeure le même que vous souscrivez un prêt étudiant ou un prêt à la consommation. Pour calculer ce taux, vous avez besoin d’intégrer le montant des crédits et vos charges fixes. Puis vous multipliez le résultat à 100 et le tout sur le montant de vos revenus.

Quel est le plafond d’endettement autorisé par la loi ?

Sachez que la loi autorise uniquement l’emprunteur à souscrire une dette à hauteur de 35 % de ses revenus. Mais malgré cette recommandation, les banques accordent uniquement un prêt équivalent à 20 % du revenu de l’emprunteur. Au-delà de ce taux, le dossier de financement est rejeté et le prêt ne sera pas accordé. Toutefois, les entités financières dérogent à cette règle s’il est prouvé que l’étudiant dispose de sources de revenu élevé.

Comment obtenir un prêt étudiant ?

Comment obtenir un prêt étudiant ?

Le financement de vos études peut se faire par la souscription à un prêt étudiant. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous.

Souscrire auprès d’une banque traditionnelle

C’est l’option la plus courante. Vous pouvez solliciter votre banque habituelle pour une demande de crédit étudiant. Les conditions varient cependant en fonction des établissements et les taux appliqués sont souvent très élevés pour les jeunes qui n’ont pas encore d’emploi stable ou de garanties suffisantes.

Faire appel aux organismes spécialisés dans le prêt étudiant

Certains organismes financiers proposent des solutions spécifiques pour les étudiants en quête de financements : prêts sans caution parentale, facilité de remboursement… L’avantage est que ces entités financières ont une bonne connaissance du milieu estudiantin et proposent donc des offres adaptées aux besoins réels des emprunteurs.

Solliciter les aides publiques à destination des élèves boursiers

L’État français a mis en place divers dispositifs destinés à aider financièrement les élèves issus de familles modestes. Ceux-ci peuvent bénéficier du CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) qui propose différentes aides telles que la bourse sur critères sociaux ou encore l’aide au mérite. Ces dispositifs permettent aux élèves d’alléger leur budget tout en poursuivant leurs études supérieures. Pour en savoir plus sur ces aides, il est recommandé de se rapprocher du CROUS de votre région.

La caution solidaire

Pour souscrire à un prêt étudiant auprès d’une banque traditionnelle ou d’un organisme financier privé, il peut être nécessaire de fournir une caution parentale. Cette dernière doit impérativement disposer des garanties financières suffisantes pour pouvoir se porter garante en cas de non-paiement du crédit par l’emprunteur.

Conseils pour rembourser son prêt étudiant rapidement et efficacement

Le remboursement d’un prêt étudiant peut être une source de stress pour les jeunes diplômés. Il existe des astuces simples pour se libérer rapidement de cette dette et éviter le surendettement :

Pour optimiser le remboursement du crédit, il faut prendre en compte toutes vos dépenses courantes ainsi que les paiements réguliers liés à votre emprunt étudiant. En ayant une vision claire de vos revenus et dépenses mensuels, vous serez mieux équipé pour établir une stratégie efficace afin de rembourser votre prêt.

Inscrire ses prêts dans un programme gouvernemental/envisager la consolidation des dettes

L’État français propose plusieurs programmes destinés à faciliter le remboursement des prêts étudiants tels que PEL (Plan Épargne Logement), PTZ (Prêt à Taux Zéro) ou encore le dispositif « BONIFIÉ ». Le regroupement de vos dettes dans ces différents programmes permet notamment d’allonger la durée du prêt avec des taux plus avantageux tout en offrant la possibilité de bénéficier d’un délai supplémentaire pour honorer ses engagements financiers.

Cela semble évident mais cela fonctionne ! Si vous pouvez vous permettre de payer plus que le montant mensuel prévu, votre dette sera remboursée bien plus rapidement. De cette façon, vous minimiserez aussi les frais d’intérêts qui peuvent s’accumuler avec le temps.

Si vous avez déjà souscrit un prêt étudiant, n’hésitez pas à renégocier vos conditions auprès de votre banque ou organisme financier afin d’obtenir des taux et des modalités de paiement plus avantageuses. En cas de difficulté financière temporaire (chômage ou baisse des revenus), il est aussi possible de solliciter une suspension momentanée du paiement. Cette solution doit cependant être utilisée avec parcimonie car elle peut augmenter considérablement la durée totale du prêt et par conséquent celle des intérêts.

Même si rembourser son crédit étudiant peut être long et fastidieux, il ne faut jamais perdre courage ! Il faut tenir bon jusqu’à ce qu’il soit complètement remboursé.

Avec ces conseils pratiques, il est plus facile pour tout jeune diplômé de se libérer rapidement du fardeau financier lié à un prêt étudiant en évitant le piège du surendettement. La clé de la réussite est d’être patient, persévérant et surtout organisé dans ses efforts pour atteindre son objectif financier final.